09 mars 2016

Vers la mer Jacques-François Piquet

  Vers la mer Chant d’amour et d’adieu Jacques-François Piquet   Ed.Rhubarbe     Une femme malade, en fin de vie, à bout de course. En compagnie de son époux, elle accomplit un dernier voyage en bateau, sur un fleuve, qui la mènera à la mer, l’ultime étape. Le sous-titre du livre, Chant d’amour et d’adieu, place le lecteur au cœur du propos : il ne s’agit pas d’une élégie ou d’une somme de regrets, mais d’une célébration de la vie, d’un hymne à l’amour.     Ils ont laissé derrière eux... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2016

Quelques Roses sauvages Alexandre Bergamini

Quelques roses sauvages Alexandre Bergamini Edition Arléa   Au point de départ du livre, il y a les figures de A.B, ancien déporté dans un camp de concentration lors de la seconde guerre mondiale, et de son ami ou compagnon – on ne saura pas – T.Mast, tous deux apparus sur une photographie en noir et blanc prise dans une rue de Berlin au cours de l’été 45.  Le narrateur de Quelques roses sauvages part sur les traces de ces deux survivants.  Trois parties structurent la narration : les séjours à Berlin en... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 octobre 2015

Lettres à Chen Fou Lambert Schlechter

Lettres à Chen Fou Lambert Schlechter L’escampette éditions   Chen fou, le destinataire des lettres de Lambert Schlechter, est né à la fin du 18e siècle, en Chine. Il a laissé un manuscrit autobiographique traduit sous le titre Récits de la vie fugitive. Les quatre cahiers qui nous sont parvenus racontent, en une succession d’épisodes réunis par thèmes, l’existence d’un homme qui a aimé, voyagé, connu des joies et des peines, dû surmonter des difficultés matérielles. Une vie d’homme ordinaire. Dans ses 103 lettres, Lambert... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2015

Ma Femme de ta vie Carla Guelfenbein

Ma Femme de ta vie Carla Guelfenbein Actes Sud (coll. BABEL)   Cette année, parmi les roses et les dahlias, on a vu fleurir les boîtes à livres dans les jardins publics. Elles ont forme de petite maison à toit pentu et façade vitrée. Chacun est libre d’y déposer ou d’y retirer les livres de son choix, d’user de ces lieux généreusement, sur un principe d’échange et de partage. Elles sont destinées aux flâneurs, marcheurs, lecteurs de plein air et curieux. Autant dire faites pour moi. A proximité de celle du jardin des... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2015

La Paume offerte Jacky Essirard

La Paume offerte Jacky Essirard Les Editions du Chat qui tousse     Changement de registre : Jacky Essirard, après avoir livré, à travers l’œuvre du peintre Jean Rustin, une cruelle vision de l’homme dans son précédent recueil, Corps sans parole, aborde ici en territoire amoureux. « Certains d’être ensemble/ dans la même seconde ».  D’autres êtres sans parole, mais les doubles inversés des premiers : ceux-là sont lumineux, expressifs, exultant. L’auteur de ce bref recueil propose au lecteur un... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2015

Aller au menu Denis Montebello

Aller au menu Denis Montebello   Editions Le temps qu’il fait     « On dirait des choses épaves, mais aussi bien des bêtes, des gens, de tout le varech humain que le vent pousse, que chassent les courants jusqu’à la plage, que c’est un droit qu’on exerce en les ramassant, que la loi est là, sans fin redite sur le sable, qui autorise chacun, qu’il soit du rivage ou, comme vous, jamais vraiment arrivé, à se rendre propriétaire de tout ce que la mer a apporté ». C’est ainsi que s’ouvre le Bateau de... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2015

De Peu Antoine Emaz

De Peu Antoine Emaz Editions Tarabuste De Peu regroupe des recueils parus en tirage courant (OS, chez Tarabuste, De L’air, à l’idée bleue), mais aussi des plaquettes et des livres d’artiste souvent plus difficiles d’accès pour le lecteur en raison de leur coût, de la confidentialité de leur diffusion ou de la disparition de leur éditeur. Cette parution est donc l’occasion de découvrir des poèmes publiés dans des maisons telles que Wigwam, l’Attentive, les Petits Classiques du grand Pirate, l’Atelier de Villemorge. Tous ces livres... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2015

Quatre-vingt-dix Motifs et Vianet. La Lettre

                  « Troquer l’espace pour le lieu, le temps pour l’instant. Nous sommes dans le ventre de l’été, englués dans une insupportable chaleur. »   « Je quittai l’appartement d’un pas incertain. Le gardien me demanda combien de temps je m’absentais. »   Deux récits publiés à la Clé à Molette. A lire la chronique de Marcelline Roux sur le site de culture chronique, carnet littéraire 84 ... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2015

Sept fois presque rien Estelle Granet

Sept fois presque rien Estelle Granet Editions d’un Noir si bleu       Le recueil d’Estelle Granet est composé de sept nouvelles situées dans le Brésil contemporain. Petits ratages, inachèvements et déceptions, ainsi vont les vies des personnages de ce livre. Estelle Granet saisit ses protagonistes dans leurs défaillances, avec empathie et tendresse. Elle vise le moment clé, le point où tout pourrait basculer vers un avenir meilleur, une vie plus riche, une histoire amoureuse, si ces êtres ordinaires... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 17:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 novembre 2014

A l'Echafaudage Annelyse Simao

A l’échafaudage Annelyse Simao Peintures de Christiane Cartignies Editions AEncrage & co   Annelyse Simao nous fait entendre dans son recueil une difficulté de vivre largement partagée, celle du chômage, de la pauvreté, de l’exclusion sociale. Ce qui ne devrait être qu’un incident de parcours finit par enfermer et détruire parce le rapport à autrui n’offre plus qu’insatisfaction ou déception, que la rencontre ne se fait plus faute de disponibilité, d’attention et d’écoute. La langue est claire, précise, concise. Elle... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]