16 novembre 2016

Suzanne et l'influence Frédérique Cosnier

      Deux femmes sous influence et pourquoi pas trois ?     Frédérique Cosnier a écrit son premier roman sous influence. Elle ne s’en cache pas. Le film paronyme de John Cassavetes a été l’aiguillon détonnant de son écriture. Cassavetes filme un couple dans l’Amérique des années 70 : Gena Rowlands qui vit avec Nick, Peter Falk, et trois enfants. Cette mère est borderline et aime ses kids de façon singulière. Quand ils sont à l’école, elle s’ennuie si vite d’eux qu’elle les attend à leur... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 octobre 2016

Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes Thomas Giraud

Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes Thomas Giraud Edition Contre Allée   « On connaît plus précisément la terre sur laquelle on a dormi, ses odeurs, son grain. Ces endroits de sieste lui donnent une connaissance détaillée, en fin de compte, de milliers de lieux-dits, d’arbres égarés, de rus entre deux champs ».   Thomas Giraud a choisi, dans ce premier livre, de se pencher sur le géographe Elisée Reclus, et plus particulièrement sur ses années de jeunesse. De la personne d’Elisée Reclus, il... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2016

Marcelline Roux lit le Piano Oriental, de Zeina Abichared

Ce matin est arrivé par la poste, dans la fameuse boîte à livres, que devient ponctuellement ma modeste boîte à lettres, un grand carton des éditions Casterman. J’ai été surprise. Ce n’est pas un éditeur que je fréquente habituellement. Puis, j’ai découvert Le Piano Oriental et j’ai compris ! Je remontais soudain trois années de rêve autour d’un livre. Aucun lecteur ne soupçonnera le temps de l’amont de ce piano. J’avais eu la chance de le vivre avec Zeina Abirached. Je l’avais accompagnée pendant une résidence... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2016

Furet Clara Regy

Furet Clara Regy Editions Henry       En cinquante poèmes, Clara Regy arpente le territoire d’une enfance passée à la campagne. Deux ou trois détails posent le décor et ses personnages : nattes, socquettes, sandales, sarrau, vipères, brouette. Mais l’histoire, loin du « qu’ils étaient doux les jours de mon enfance » de Nerval, n’est pas un idyllique album de souvenirs.   Chaque page saisit un bref moment de vie, qui semble figé sous le regard et mis à distance. Stupeur. Le temps n’y passe... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2016

Marcelline Roux lit Jacky Essirard

La Sollitude du Quetzal Jacky Essirard Editions Yovana     La solitude du voyageur     Je partais pour un week-end à Dunkerque : rien d’exotique en soit. J’avais toutefois dans mon bagage un livre de Jacky Essirard dont le titre évocateur La solitude du Quetzal promettait quelques envolées lointaines. J’avais aimé glisser ce petit livre, au fond vert, dans mon grand sac de la même couleur. Prendre le TGV nord et embarquer en lecture pour le Guatemala était une réjouissante gageure. Je me préparai à... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2016

L’ordre du Jour Benoît Casas

  Découvrir un nouvel auteur est un acte lumineux même s’il n’est pas si aisé de faire une rencontre. Avec les livres, comme dans la vie, le premier contact peut angoisser et la première impression n’est pas toujours la bonne malgré ce qu’en disent les proverbes. Emprunté et maladroit face à un inconnu, on entre de même dans les pages d’un auteur pas encore lu. On n’ose pas s’installer confortablement. On doute, avance par curiosité plus que par conviction. Parfois même, les préjugés, la peur entravent notre réception des... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 mai 2016

La Solitude du Quetzal Jacky Essirard

La solitude du Quetzal Jacky Essirard Editions Yovana       A la suite d’une rupture amoureuse, le narrateur quitte la France pour le Guatemala, un ailleurs assez lointain pour lui permettre d’oublier. Tel est le point de départ de ce livre qui se situe à la croisée du récit de voyage et du roman.   A la littérature nomade, la Solitude du Quetzal emprunte une topographie précise, un itinéraire, l’évocation d’une population et de paysages. Le livre comporte une carte mentionnant les étapes et chaque... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 15:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2016

Vent de boulet Sylvie Dubin

Vent de boulet Sylvie Dubin   Editions Paul et Mike   Sylvie Dubin nous propose, dans son troisième livre, un éclairage original sur la première guerre mondiale. Aux grandes batailles, aux hautes considérations sur la guerre et les hommes, l’auteure préfère l’individu et les faits. Elle met en scène des êtres sans particularité, sans courage ni lâcheté remarquables. Souvent de condition modeste, ils sont plus ou moins proches du conflit, permissionnaire, infirmière, tirailleur sénégalais, aérostier, médecin,... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 14:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mars 2016

Vers la mer Jacques-François Piquet

  Vers la mer Chant d’amour et d’adieu Jacques-François Piquet   Ed.Rhubarbe     Une femme malade, en fin de vie, à bout de course. En compagnie de son époux, elle accomplit un dernier voyage en bateau, sur un fleuve, qui la mènera à la mer, l’ultime étape. Le sous-titre du livre, Chant d’amour et d’adieu, place le lecteur au cœur du propos : il ne s’agit pas d’une élégie ou d’une somme de regrets, mais d’une célébration de la vie, d’un hymne à l’amour.     Ils ont laissé derrière eux... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2016

Quelques Roses sauvages Alexandre Bergamini

Quelques roses sauvages Alexandre Bergamini Edition Arléa   Au point de départ du livre, il y a les figures de A.B, ancien déporté dans un camp de concentration lors de la seconde guerre mondiale, et de son ami ou compagnon – on ne saura pas – T.Mast, tous deux apparus sur une photographie en noir et blanc prise dans une rue de Berlin au cours de l’été 45.  Le narrateur de Quelques roses sauvages part sur les traces de ces deux survivants.  Trois parties structurent la narration : les séjours à Berlin en... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :