28 janvier 2018

Héritières Marie Redonnet

  Héritières Marie Redonnet Editions du Tripode   Les éditions du Tripode reprennent en un volume trois romans de Marie Redonnet, parus initialement aux éditions de Minuit dans les années 86-87 : Splendid Hôtel, Forever Valley et Rose Mélie Rose. Ce regroupement sous une même –belle – couverture met en lumière la forte unité de cet univers étrange. Les narrations s’inscrivent dans des  villes et villages à l’abandon, désertés de leurs habitants partis vers des destinations plus modernes, plus attrayantes ou... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2017

Sans Abuelo Petite Cécile Guivarch

Sans Abuelo Petite Cécile Guivarch Editions Les Carnets du Dessert de Lune   Dans ce nouveau recueil paru aux Carnets du dessert de Lune, Cécile Guivarch continue de fouiller la matière autobiographique. S’en dégage la figure d’un grand-père absent. Fuyant la guerre d’Espagne, il quitta pays et famille pour trouver refuge à Cuba, abandonnant mère, femme et enfant à naître. Il ne revint jamais. Le texte s’organise en plusieurs voix : celle, en prose, d’une fillette de neuf ans. Registre des petits déjeuners à... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 09:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 décembre 2017

Journal foulé aux pieds Joel Bastard

Journal foulé aux pieds Joël Bastard Ed. Isolato       D’emblée, le titre intrigue.  Joël Bastard est un marcheur, on le sait depuis Beule, depuis Au Dire des pas. L’écrivain est  homme de terrain. C’est ici l’espace du Jura qui se présente au rythme de la foulée du promeneur, dans une géographie imprécise. « Vers » est cette préposition qu’aime employer l’auteur, comme pour ne pas nous en dire trop et marquer le mouvement du corps. L’égarement, d’ailleurs, est  fructueux :... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 novembre 2016

Suzanne et l'influence Frédérique Cosnier

      Deux femmes sous influence et pourquoi pas trois ?     Frédérique Cosnier a écrit son premier roman sous influence. Elle ne s’en cache pas. Le film paronyme de John Cassavetes a été l’aiguillon détonnant de son écriture. Cassavetes filme un couple dans l’Amérique des années 70 : Gena Rowlands qui vit avec Nick, Peter Falk, et trois enfants. Cette mère est borderline et aime ses kids de façon singulière. Quand ils sont à l’école, elle s’ennuie si vite d’eux qu’elle les attend à leur... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 mai 2015

De Peu Antoine Emaz

De Peu Antoine Emaz Editions Tarabuste De Peu regroupe des recueils parus en tirage courant (OS, chez Tarabuste, De L’air, à l’idée bleue), mais aussi des plaquettes et des livres d’artiste souvent plus difficiles d’accès pour le lecteur en raison de leur coût, de la confidentialité de leur diffusion ou de la disparition de leur éditeur. Cette parution est donc l’occasion de découvrir des poèmes publiés dans des maisons telles que Wigwam, l’Attentive, les Petits Classiques du grand Pirate, l’Atelier de Villemorge. Tous ces livres... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2014

A l'Echafaudage Annelyse Simao

A l’échafaudage Annelyse Simao Peintures de Christiane Cartignies Editions AEncrage & co   Annelyse Simao nous fait entendre dans son recueil une difficulté de vivre largement partagée, celle du chômage, de la pauvreté, de l’exclusion sociale. Ce qui ne devrait être qu’un incident de parcours finit par enfermer et détruire parce le rapport à autrui n’offre plus qu’insatisfaction ou déception, que la rencontre ne se fait plus faute de disponibilité, d’attention et d’écoute. La langue est claire, précise, concise. Elle... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2014

Un Soir... André Dhôtel

Un soir… André Dhôtel Edition la Clé à Molette   Un soir… est un recueil de nouvelles sur le thème de la rencontre amoureuse. Au point de départ de chaque texte, se croisent deux êtres banals, modestes, deux regards (« la petite énigme du regard »). En toile de fond : villages des Ardennes, petites villes provinciales, bals du samedi soir, campagne et champs de pommes de terre. Un détail déclenche une passion, si infime parfois qu’il est oublié jusqu’à ce que l’évidence surgisse. « A vrai dire, dans... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 août 2014

Pourquoi la vie est belle ? (Avec Néo et un peu d'oiseaux - pour aider). Corinne Le Lepvrier

Pourquoi la vie est belle ? (Avec Néo et un peu d’oiseaux – pour aider) Corinne Le Lepvrier Editions Lanskine     De Saint-Nazaire à Brest, d’une fille à son père, de la vie à la mort. Ce livre, celui d’un printemps (deux dates l’encadrent, 21 mars 2012, 21 juin 2012) est tout en allers et retours. Il s’ouvre 5 mois et 10 jours après la mort du mort, la précision frappe d’emblée, la lecture confirmera ce sens du détail, du concret.   La beauté de ce recueil tient plus à sa lumière qu’à la douleur d’une... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2014

Cent vingt et un jours. Michèle Audin

Michèle Audin Cent vingt et un jours L’arbalète Gallimard   Le roman de Michèle Audin traverse l’Histoire de France, sur une période d’une quarantaine d’années, première guerre mondiale, montée du nazisme, deuxième guerre mondiale et épuration.  Il le fait en nous relatant le destin de trois personnages principaux –mais il y en bien d’autres, dans ce livre bref, et chacun est passionnant – tous mathématiciens : Christian Mortsauf, né en Afrique, Polytechnicien, défiguré lors du premier conflit, collaborateur lors... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2014

monsieur chemin Patrick Granadel

Monsieur chemin Patrice Granadel L’escampette éditions   Monsieur Chemin est  un être à géométrie variable. Tantôt père de famille – deux petites filles blondes, une femme sans nom, un père sans parole, une mère déchirée – il lui arrive de se déployer, de s’étendre jusqu’à disparaître, se confondre avec le ciel, la neige, le paysage qu’il a sous les yeux et qui finit par l’absorber. Il est traversé par toutes sortes d’images, de sensations, de flux, peut-être pas plus que chacun d’entre nous, si ce n’est que l’état... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]