09 septembre 2019

Autobiographies de la faim Sylvie Durbec

      Autobiographies de la faim Sylvie Durbec Editions Rhubarbe         Autobiographies de la faim tire les fils de la faim et de la fin, les noue, les dénoue, les tisse avec les motifs du père, de la mère, des absents, de la mémoire et des narrations possibles. « Toute histoire est celle d’une faim. D’une fin aussi. » Chambre 52 d’un hôpital, pendant que la mère s’en va vers le silence, l’extinction progressive de la faim et donc la fin, la fille divague. Elle divague dans... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avril 2019

l'évanouissement du témoin Christian Doumet

L’évanouissement du témoin Christian Doumet édition Arléa       Qui était Yehiel Dinur ? Interné pendant deux ans à Auschwitz, l’homme a écrit plusieurs livres sous le pseudonyme de Ka-Tzetnik, en référence au surnom donné aux détenus des camps de concentration pendant la deuxième guerre mondiale, KZ (Konzentrationslager). Le 7 juin 1961, appelé à témoigner au procès Eichmann, Yehiel Dinur prononce quelques paroles, puis  s’évanouit alors qu’il est interrogé par le magistrat Landau. Il est la figure... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2018

L'épine blanche Jacques Moulin

L’Épine blanche Jacques Moulin Ed l’Atelier contemporain     L’Épine blanche pourrait être sous-titré Journal de D. : D. Denise, la mère, décédée, D. cédée à la mort, D. deuil du fils, D. disparition précoce du père, D. days jours, jalons déposés comme cailloux de Poucet pour le passage du temps, de D15 à D100, -«  D.17 Ecrire la mer / jusqu’à ton asphyxie », puis D…, puis rien, disparition de la lettrine, poèmes ou proses poétiques ensuite flottant dans l’incertain du chagrin qui ne se compte plus... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2018

A contre-courant Antoine Choplin

A contre-courant Antoine Choplin Editions Paulsen         Remonter l’Isère, de sa jetée dans le Rhône à sa source, n’est ni exploit sportif, ni voyage exotique. D’emblée, Antoine Choplin ne se place pas dans la lignée des explorateurs ou des sportifs de haut niveau : l’Isère, il la connaît, puisqu’il réside en sa proximité, et il remontera son cours assez bref à raison de quelques jours répartis sur chacune des quatre saisons, au rythme du promeneur observateur attentif.   Antoine Choplin nous... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2018

La barque de l'aube. Camille Corot Françoise Ascal

    Corot est homme de carnets. Ce n’est donc pas un hasard si Françoise Ascal a croisé ses peintures et a été particulièrement attentive à ses tableaux avec femmes qui lisent. Elle est femme des carnets en écriture comme il l’est en peinture. Je ne m’attendais pas à trouver une lecture exploratrice de l’écriture dans ce qui semble d’abord un récit mêlant Camille Corot et un Camille surgit du passé. La première mise en abime est celle d’un Camille, mort trop jeune à la guerre, ayant laissé peu de traces, juste une... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2018

Dans nos Langues Dominique Sigaud

Dans nos langues Dominique Sigaud Editions verdier   On peut choisir de se raconter à travers son corps (Journal d’un corps, Daniel Pennac), à travers le collectif (les Années, Annie Ernaux). Dominique Sigaud tire le fil de la langue – du langage- pour dérouler son autobiographie. Le livre s’ouvre sur cette révélation : A trois ans, l’enfant, accompagnant sa mère chez une femme de la haute bourgeoisie, constate le déplacement du langage, du maternel vers le social : la voix, attitude, contenu se modifient pour... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2018

Héritières Marie Redonnet

  Héritières Marie Redonnet Editions du Tripode   Les éditions du Tripode reprennent en un volume trois romans de Marie Redonnet, parus initialement aux éditions de Minuit dans les années 86-87 : Splendid Hôtel, Forever Valley et Rose Mélie Rose. Ce regroupement sous une même –belle – couverture met en lumière la forte unité de cet univers étrange. Les narrations s’inscrivent dans des  villes et villages à l’abandon, désertés de leurs habitants partis vers des destinations plus modernes, plus attrayantes ou... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2017

Sans Abuelo Petite Cécile Guivarch

Sans Abuelo Petite Cécile Guivarch Editions Les Carnets du Dessert de Lune   Dans ce nouveau recueil paru aux Carnets du dessert de Lune, Cécile Guivarch continue de fouiller la matière autobiographique. S’en dégage la figure d’un grand-père absent. Fuyant la guerre d’Espagne, il quitta pays et famille pour trouver refuge à Cuba, abandonnant mère, femme et enfant à naître. Il ne revint jamais. Le texte s’organise en plusieurs voix : celle, en prose, d’une fillette de neuf ans. Registre des petits déjeuners à... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 09:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 décembre 2017

Journal foulé aux pieds Joel Bastard

Journal foulé aux pieds Joël Bastard Ed. Isolato       D’emblée, le titre intrigue.  Joël Bastard est un marcheur, on le sait depuis Beule, depuis Au Dire des pas. L’écrivain est  homme de terrain. C’est ici l’espace du Jura qui se présente au rythme de la foulée du promeneur, dans une géographie imprécise. « Vers » est cette préposition qu’aime employer l’auteur, comme pour ne pas nous en dire trop et marquer le mouvement du corps. L’égarement, d’ailleurs, est  fructueux :... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 novembre 2016

Suzanne et l'influence Frédérique Cosnier

      Deux femmes sous influence et pourquoi pas trois ?     Frédérique Cosnier a écrit son premier roman sous influence. Elle ne s’en cache pas. Le film paronyme de John Cassavetes a été l’aiguillon détonnant de son écriture. Cassavetes filme un couple dans l’Amérique des années 70 : Gena Rowlands qui vit avec Nick, Peter Falk, et trois enfants. Cette mère est borderline et aime ses kids de façon singulière. Quand ils sont à l’école, elle s’ennuie si vite d’eux qu’elle les attend à leur... [Lire la suite]
Posté par atelierdupassage à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :