Détails sur le produit

Chacun de ces brefs récits relate l'existence de l'homme qui a délibérément choisi de vivre seul, incrusté dans un environnement de nature, désert ou rive fluviale... Le livre commence par l'immobilité d'un désert qui permet (qui impose) la réflexion et l'introspection. Puis les récits se développent aux abords d'un fleuve qui pourrait être la Loire. Chaque personnage garde en lui, secrètement, les raisons qui l'ont amené à choisir, en derniers recours - et avec un certain bonheur, un équilibre certain - son lieu de vie ou de repli...
L'ultime récit, le Silence des hérons, met en scène un «vieil écrivain» qui pourrait bien être Julien Gracq...

L'auteur puisant dans la matière intime, il lui a semblé intéressant, plutôt que d'expliquer l'origine de ses nouvelles, de leur donner un prolongement, de les faire entrer en écho avec des textes autobiographiques. Tel est le projet de ce recueil.

Des échos de la Chambre d'écho :

http://www.franceculture.fr/emission-du-jour-au-lendemain-frederique-germanaud-2013-01-04

http://www.lesdoigtsdanslaprose.fr/categorie-12490062.html

http://nouvellesdharfang.blogspot.fr/2012/09/coup-de-coeur-de-lete-f-germanaud-et-b.html

http://www.culture-chronique.com/chronique.htm?chroniqueid=876